Editorial Patrick Berger

bann_AITF_MNT_110416_960x120

75ième ÉDITION DES RENCONTRES NATIONALES DE L’INGÉNIERIE TERRITORIALE (RNIT)

Les Rencontres Nationales de l’Ingénierie Territoriale (RNIT) se tiendront le 1er et 2 juin 2017 au Centre des Congrès du Havre sur le thème « Résilience et Territoires ».

Un thème d’intérêt majeur

La résilience est d’abord un terme utilisé en physique pour décrire la capacité d’un métal à résister aux pressions et à reprendre sa structure initiale après avoir été déformé. Puis, il a été introduit en psychologie pour désigner la capacité des êtres humains à survivre à une tragédie morale ou physique. De façon plus générale, nous pouvons définir la résilience comme la capacité d’un système à absorber une perturbation, à se réorganiser, et à continuer de fonctionner en améliorant son fonctionnement.

Appliquée aux sociétés humaines et aux territoires, un peuplement est résilient s’il sait et peut trouver les capacités nécessaires pour son adaptation face à des aléas qui le menacent. L’enjeu est de maintenir et d’améliorer un niveau de fonctionnement grâce aux capacités et à la souplesse du système permettant sa persistance. Un territoire résilient est donc entendu comme un territoire en mouvement, capable :

  • D’anticiper des perturbations, brutales ou lentes, grâce à la veille et à la prospective,
  • D’en minimiser les effets,
  • De se relever et rebondir grâce à l’apprentissage, l’adaptation et l’innovation,
  • D’évoluer vers un nouvel état en équilibre dynamique préservant ses fonctionnalités

Cet état est décidé et construit démocratiquement.

Cette définition ouvre la voie à de nombreuses questions qui impactent nos métiers techniques :

  • La gestion de crise : comment anticiper les risques naturels ou industriels ? Le recul du trait de côte va-t-il rapprocher la plage de la montagne ?
  • La reconstruction de la ville sur la ville : le PNRU est-il le dernier plan de rénovation urbaine ? Comment les friches industrielles se transforment en centre de loisirs ? La biodiversité peut-elle renaître de sols pollués ?
  • La nouvelle économie et la 3ième révolution industrielle : la mondialisation n’est-elle pas une chance pour l’économie circulaire de proximité ?
  • Le transport : la voiture a-t-elle un avenir ?
  • Le mode projet : le citoyen est-il l’âme des territoires ?

Le choix du Havre était évident

Avec plus de 170 000 habitants, l’histoire de la ville du Havre est marquée dès sa naissance par la question de la résilience.

La ville du Havre peut être considérée comme une ville nouvelle à l’échelle de l’histoire de la France. En effet, elle a été créée, ainsi que son port, par François 1er, en 1517. Nous fêterons donc ensemble ses 500 ans d’existence.

Ville nouvelle mais aussi Ville martyre puisqu’elle subit comme de nombreuses villes portuaires de la façade atlantique, et particulièrement en Normandie, un déluge de bombe en septembre 1944 qui la détruit à plus de 80%. Elle va renaître de ses ruines grâce au génie d’Auguste Perret. Il redessine une ville moderne à l’aide de toutes les connaissances urbanistiques du moment. Son architecture volontarisme à base de béton, en a fait un ensemble homogène unique dans le monde, à l’exception peut-être de Brasilia, et a permis à la Ville d’obtenir le classement au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2005.

Le Havre est aussi le 1er port pour les conteneurs en France (le 2ième tout fret confondu) avec un potentiel de croissance important. La présence régulière du Jules Verne de la compagnie CMA CGM, le plus gros porte-conteneurs du monde l’atteste. Pourtant, la ville revient de loin après la crise économique qu’elle a subi dans les années 80 et la fin des grandes croisières transatlantiques dans les années 70.

La « nostalgie du France » a fait place dans cette ville, à un dynamisme économique mettant en avant la capacité de ce territoire à se relancer, sans jamais lâcher, dans un avenir ensoleillé : une belle preuve de résilience.

Une co-production AITF-CNFPT

Le succès des 2 précédentes éditions a permis la signature d’un accord avec le CNFPT(3). Cet accord permet de mobiliser toute l’ingénierie des 2 INSET regroupant les pôles nationaux techniques du CNFPT, Montpellier et Dunkerque, pour soutenir l’AITF dans la production du programme intellectuel. Il ouvre aussi la voie à une prise en charge des inscriptions par le CNFPT pour l’ensemble des fonctionnaires territoriaux.

La gratuité pour les fonctionnaires territoriaux devrait faciliter leur présence sur l’événement, lui permettant de devenir le principal regroupement national d’ingénierie territorial avec plus de 800 congressistes attendus.

L’inscription se fait à partir du site du CNFPT : http://rnit2017.insight-outside.fr/

Un beau tour de table

Ces rencontres bénéficieront de différents partenariats, dont l’AMF (1) le CEREMA (2), l’EIVP (4), L’Agence Française de la Biodiversité, l’IDRRIM (5), Plante et Cité, et bien d’autres, regroupés au sein d’un comité scientifique.

Les RNIP accueilleront aussi comme chaque année un espace d’exposition complétant ainsi le programme des ateliers. Au sein de cet espace vous trouverez un village des Groupes de Travail nationaux de l’AITF, offrant ainsi un espace de dialogue avec nos experts.

Boris Cyrulnik, en invité prestige pour ouvrir les débats

Boris Cyrulnik ouvrira les RNIT dans une conférence sur « Résilience et mouvement de population ».

Boris Cyrulnik est directeur d’enseignement du diplôme universitaire « Clinique de l’attachement et des systèmes familiaux » à l’université du Sud-Toulon Var. Il est membre du comité d’honneur de l’association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Boris Cyrulnik est également un homme engagé pour la protection de la nature et des animaux. Il est auteur de nombreux ouvrages qui font référence comme « Parler d’amour au bord du gouffre », « Sauve-toi, la vie t’appelle » ou le dernier « Ivres paradis, bonheurs héroïques » sorti en 2016.

Une soirée et un programme accompagnants

Comme chaque année, nous organiserons

  • Une soirée des rnip le jeudi à 20h au Magic Mirrors qui revêtira cette année un caractère spécial avec l’anniversaire de nos 80 ans
  • Un programme accompagnant permettant de découvrir la richesse de la Normandie

Année après année, les RNIT sont devenues l’événement incontournable de l’ingénierie publique.

Patrick BERGER
Président national de l’Association des Ingénieurs Territoriaux de France
(1) l’AMF Association des Maires de France
(2) le Cerema Centre d’Etudes et d’Expertises sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement
(3) le CNFPT Centre National de la Fonction Publique Territoriale
(4) l’EIVP Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris
(5) L’IDRRIM Institut Des Routes, Rues et des infrastructures pour la Mobilité